Découvrir la DIRECCTE - Direccte
visiter le site national
Rss

Iles de France Paris - 75 Seine-saint denis - 93 Val-de-marne - 94 Hauts-de seine - 92 Val d'oise - 95 Yvelines - 78 Esonne - 91 Seine et marne - 77
 
 
 
 
Accès direct
 

Votre correspondant PME

 

Grand Paris

 

Main d’Oeuvre Etrangère

 
 
 
Accueil > Informations générales > Découvrir la DIRECCTE

Découvrir la DIRECCTE

| Publié le 31 octobre 2013

Les DIRECCTE : des organisations régionalisées, plus simples et plus lisibles, destinées à améliorer la performance de l’action publique sur l’ensemble du territoire national.

taille de caractères normals Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Créée le 1er juillet 2010, la DIRECCTE d’Ile-de-France constitue l’unique service déconcentré commun au Ministère de l’Economie, des Finances et du commerce extérieur et au Ministère du Travail, de l’Emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social sur les champs d’intervention qui relevaient auparavant des 8 directions et services.
Elle permet à la politique économique et sociale de l’Etat de gagner en lisibilité, en cohérence et en efficience.

 

Consultez le dépliant de présentation de la DIRECCTE en cliquant ici.

 

Découvrir la DIRECCTE

Evolution du contexte social, mutations économiques, crise financière … De nouveaux dispositifs de régulation et d’animation sont nécessaires pour favoriser le développement des entreprises et de l’emploi, améliorer la qualité du travail et des relations sociales, assurer la loyauté des marchés et la sécurité des consommateurs.
Tel est le sens de la création des Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) ; elles s’inscrivent en outre dans le droit fil de la réforme de l’administration territoriale de l’Etat (RéATE), visant à mettre en place au niveau régional un nombre de Directions resserré pour piloter les différentes politiques publiques de l’Etat.

 

La DIRECCTE, ses missions

La DIRECCTE est une nouvelle direction régionale, placée auprès du Préfet de région, pour assurer le pilotage coordonné des politiques publiques du développement économique, de l’emploi, du travail et de la protection des consommateurs.

 

Elle regroupe 8 directions ou services (issus d’une part, du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie et d’autre part, du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé) en une seule entité au niveau de la région :

  • La direction régionale et les directions départementales du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (DRTEFP et DDTEFP), y compris les services d’inspection du travail fusionnés ;
  • La direction régionale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DRCCRF) ;
  • Les services de développement économique et de métrologie de la DRIRE ;
  • La direction régionale du commerce extérieur (DRCE) ;
  • La délégation régionale au tourisme (DRT) ;
  • Le service du délégué régional au commerce et à l’artisanat (DRCA) ;
  • Le chargé de mission régional à l’intelligence économique (CRIE).
     

 

Elle assure le pilotage des politiques publiques conduites par les deux Ministères et est responsable de la cohérence de leur mise en œuvre au cœur des territoires.

 

Elle s’appuie, pour cela, sur ses unités territoriales implantées au niveau infra-régional pour mener les actions de proximité ciblées, au plus près des besoins et des acteurs concernés.

 

Elle entretient en outre des liens avec les directions départementales interministérielles qui interviennent sur la mise en œuvre locale de certaines missions, principalement celles liées à la protection et à la sécurité des consommateurs, mais aussi en complément de celles menées en matière de cohésion sociale.

 

Quels avantages ?

Parce que ces différents services sont regroupés :

1. Les entreprises et les acteurs socio-économiques (chefs d’entreprises, consommateurs, salariés, partenaires sociaux, demandeurs d’emploi, branches et filières professionnelles, etc.) ont désormais un interlocuteur de l’Etat unique pour traiter de leurs problématiques économiques et sociales ;

2. Les équipes de la DIRECCTE peuvent maintenant agir en synergie, auprès des entreprises et leur proposer un accompagnement plus global et continu ;

3. La DIRECCTE est à même de couvrir tous les aspects de la vie des entreprises – grandes entreprises, PME, TPE, auto entrepreneur - à toutes les étapes de leur évolution :

  • Pour faciliter leur création, leur développement ;
  • Pour veiller à ce que les réponses, notamment aux situations difficiles, intègrent les préoccupations à caractère social (maintien dans l’emploi et reclassement des salariés) mais aussi territorial (revitalisation des territoires).
     

L’intervention de l’Etat gagne ainsi en cohérence et en pertinence pour conjuguer actions de développement économique et gestion des compétences humaines au service de la compétitivité nationale.

 

L’impact réel sur le territoire

Les 8 unités territoriales (anciennes DDTEFP) dans les 8 départements franciliens mettent en oeuvrent les politiques du travail et de l’emploi et contribuent au développement économique sur le territoire.

 

La DIRECCTE s’assure du respect des réglementations destinées à :

  • Protéger et assurer la sécurité des consommateurs et à contribuer au bon fonctionnement des marchés et à la loyauté des transactions commerciales ;
  • Assurer la protection des salariés et la sécurisation des parcours professionnels, développer la prévention et encadrer les relations de travail.
     

Elle améliore la compétitivité économique des entreprises en les incitant à développer l’innovation, l’ouverture sur l’international, leur vigilance en matière d’intelligence et de sécurité économique.

 

Elle incite les entreprises à travailler sur l’adaptation des compétences et la formation de leurs salariés et favoriser l’amélioration de la qualité du travail et des relations sociales.

 

Pertinence et efficience du niveau régional

Le niveau régional est le mieux adapté pour réaliser un diagnostic pertinent sur les enjeux économiques et sociaux locaux. C’est aussi là que se trouvent les décideurs et les financeurs en matière de développement économique, d’emploi et de formation professionnelle quand il s’agit de passer concrètement à l’action.
In fine, cette nouvelle organisation optimise l’utilisation des moyens de fonctionnement de l’Etat dans un contexte budgétaire contraint.

 

Le fonctionnement de la DIRECCTE

La DIRECCTE est structurée autour de trois pôles correspondant à ses trois grands champs d’intervention :

  • L’application de la politique du travail, couvrant aussi bien le champ de l’inspection du travail que celui de l’amélioration de la qualité du travail et des relations sociales, ressort du pôle T de la DIRECCTE, le pôle « Politique du Travail » ;
  • Le développement économique et international en faveur des entreprises et le développement de l’emploi et des compétences en faveur des salariés et des demandeurs d’emploi relèvent du pôle 3 E de la DIRECCTE, le pôle « Entreprises, Emploi et Economie » ;
  • Le respect des règles relatives à la concurrence, à la protection économique et à la sécurité des consommateurs et à la métrologie légale, est traité au sein du pôle C de la DIRECCTE, le pôle « Concurrence, Consommation, Répression des fraudes et Métrologie ».
     

Un service à vocation interne est en outre chargé de fonctions supports et transverses.
Pour assurer l’exécution des missions relevant en particulier des pôles T et 3 E, la DIRECCTE dispose d’unités territoriales, services opérationnels de proximité ; ces unités territoriales correspondent au périmètre départemental.

 

La mise en œuvre opérationnelle des missions du pôle C plus particulièrement liées à la protection et à la sécurité des consommateurs relève, au niveau départemental, de directions dédiées à la protection des populations, avec lesquelles la DIRECCTE entretient d’étroits liens.

 

La DIRECCTE est au centre de partenariats nombreux et multiformes avec :

  • Les autres services de l’Etat (préfectures, SGAR, directions régionales des finances publiques, autres directions régionales et départementales) ;
  • Les partenaires institutionnels (Pôle emploi, Oséo, UbiFrance, ARACT, chambres consulaires, universités, etc.) ;
  • Les collectivités locales ;
  • Les partenaires sociaux ;
  • Les réseaux associatifs.
     

Les principaux métiers exercés au sein de la DIRECCTE sont :

  • Les métiers d’interventions : ils accompagnent les acteurs du monde économique et social et montent des projets ;
  • Les métiers d’inspection, d’enquête et de contrôle : inspection du travail ; contrôle de la formation professionnelle ; suivi de la recherche d’emploi ; enquêtes et actions de contrôle relatives au bon fonctionnement des marchés, aux relations commerciales entre entreprises, à la protection économique et à la sécurité des consommateurs et à la métrologie légale ;
  • Les métiers supports (GRH, gestion budgétaire et gestion de moyens, systèmes d’information, communication et documentation, etc.) et transversaux (production et valorisation de travaux d’études, de statistiques et d’évaluation, etc.).
 


Documents à télécharger :

-- --

Mentions légales | Service-public.fr | Légifrance